Expositions temporaires

L’ATLANTIQUE EN RADEAU,  88 JOURS À LA DÉRIVE

À partir du 15 juillet 2016, le Musée présente l’exposition temporaire L’Atlantique en radeau, 88 jours à la dérive dans l’espace Chalouperie. L’exposition permet d’apprécier le radeau L’Égaré II, reproduit à l’échelle 1/3 et elle raconte, sous la forme d’un journal de bord illustré, l’odyssée incroyable de trois hommes et deux chats. Pour accompagner le propos, un documentaire de 15 minutes réalisé par Ryan Bernett est présenté en continu.

De plus, nous vous invitons à écouter en ligne dès maintenant une entrevue fascinante menée par Judith Douville en août 2013 au Musée de la mémoire vivante à Saint-Jean-Port-Joli.  Découvrez l’histoire d’Henri Beaudout, résistant dans le maquis durant la Seconde Guerre mondiale et chef d’une improbable expédition réalisée en 1956 en radeau primitif.

M. Beaudout est le seul membre de l’équipage encore vivant.

Un récit captivant que vous pouvez revivre en écoutant cette entrevue :

Le Musée maritime du Québec tient à remercier le Musée de la mémoire vivante de Saint-Jean-Port-Joli pour le prêt de cette entrevue audio de 59 minutes et 40 secondes.

MMV_Logo_coul

SUR LES TRACES DE FRANKLIN

Grâce à l’exposition portative Sur les traces de Franklin, les 10 musées hôtes à travers le Canada dont le Musée maritime du Québec, peuvent montrer des pièces fascinantes, discuter des fouilles subaquatiques, du savoir inuit traditionnel et présenter de stimulantes découvertes.

L’une des plus grandes expéditions de recherche de l’histoire canadienne

L’expédition Franklin et la disparition des deux navires, le HMS Erebus et le HMS Terror, vus pour la dernière fois à l’entrée de la baie de Baffin en août 1845, ont captivé des générations de Canadiens.

La fascination internationale suscitée par cette énigme maritime a redoublé depuis que Parcs Canada et ses partenaires ont découvert le HMS Erebus en 2014. Les fouilles archéologiques effectuées aujourd’hui dans l’épave, conjuguées à la recherche du HMS Terror qui se poursuit, promettent d’élargir nos connaissances sur le Nord, et le sinistre destin de Franklin.

Lien vers la page de Parcs Canada :  http://www.pc.gc.ca/fra/culture/franklin/index.aspx

Franklin_Coeurcotesud_430x400_FR

TOUT FEU, TOUT PHARE

Pendant près de deux siècles, les phares annonçaient la terre aux marins. Désormais, ils sont un symbole maritime fort qui annonce la mer aux terriens. Quelles fonctions et quelle importance ont eu les phares du Québec pour les armateurs, les marins et ses gardiens ? Cet été, les phares illuminent nos mémoires grâce aux chasseurs de phares et aux amoureux du patrimoine.

Des photographies de Patrick Matte, des artéfacts, des maquettes et le cycle de conférences Les allumeurs de mémoire seront présentés au Musée maritime du Québec.

L’exposition est produite en collaboration avec Patrick Matte chasseur de phares, Les amis du port Joli et la Corporation des gestionnaires de phares de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent.

Présente

PUB_TCA_2015_FINAL

Aller à la barre d’outils