Expositions temporaires

Une nouvelle exposition présentée à l’occasion des 50 ans du Musée que nous célébrons en 2018 :

ExpoBP_instagram_texteLogo

133 ans d’histoires

Par tous les temps, des hommes courageux ont consacré leur vie, dans des conditions difficiles, pour protéger celle des marins. L’exposition Ces bateaux qui n’allaient nulle part permet de découvrir et de comprendre cette vie unique à bord de ces navires à la vocation toute spéciale : signaliser la présence invisible du danger. À la fois chargé de projet, concepteur et rédacteur de l’exposition, le conservateur et spécialiste en patrimoine maritime Alain Franck souligne : « C’est un aspect véritablement méconnu de l’histoire maritime du Québec qui est présentée au grand public». Elle puise dans une recherche exhaustive rassemblée dans la publication Les bateaux-phares du Saint-Laurent en aval de Québec, 1830-1963 des auteurs Jean Cloutier et Jean-Pierre Charest.

Des artéfacts jamais présentés au grand public

L’exposition se consacre à l’évolution technique et architecturale des bateaux-feux, tout en dévoilant un aspect humain fascinant appuyé par de savoureuses citations des derniers témoins de cette époque révolue. Elle présente de manière inédite les différents postes de mouillage et des navires assignés, disséminés le long du fleuve, depuis le chenal sud de l’estuaire du Saint-Laurent jusqu’à la pointe de l’Est de l’ile d’Anticosti.

Quelque 25 artéfacts provenant principalement d’anciens marins ayant travaillé sur ces bateaux-phares et de la collection du MMQ seront mis en scène. Parmi ces objets dévoilés au grand public pour la première fois, il y a le journal de bord ainsi que des instruments de navigation du capitaine Alfred Couillard, natif de Montmagny et , arrière-grand-père du Premier ministre québécois actuel, une roue à gouverner qui constitue l’un des rares vestiges matériels de cette époque révolue le dernier vestige d’un bateau-phare, des photographies et six maquettes de bateaux pour la plupart fabriquées par temps libre à bord d’un lightship, à l’exception d’une autre pièce inédite réalisée spécialement pour l’exposition par l’un des derniers marins ayant travaillé à bord de ce type de bâtiment.

« Cette présentation est la première du genre au Québec. Jamais auparavant aucune autre institution muséale n’a encore traité de ce sujet. Je crois sincèrement que cette nouvelle exposition dédiée à ces équipages courageux qui ont consacré leur vie à préserver celles des autres marins sera, pour ceux qui la visiteront, une expérience en même temps qu’une leçon d’humanité indispensable à notre temps » a déclaré la directrice générale du MMQ, Sophie Limoges.

Pleins feux sur les mécènes

L’équipe du Musée tient à remercier tous les mécènes de la nouvelle exposition présentée par Hydro-Québec : la Corporation des pilotes du Bas Saint-Laurent, la Corporation de Gestion de la Voie Maritime, l’Association des employeurs maritimes, l’Institut maritime du Québec, Norbert Morin député de Côte-du-Sud, Bernard Généreux député de Montmagny – L’Islet – Kamouraska – Rivière-du-Loup. Le Musée est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine canadien.

Frankling_ecrannum_1200x718

 SUR LES TRACES DE FRANKLIN

L’exposition portative se trouve dans la Galerie Sigmund Samuel du Canada au ROM et dans neuf autres institutions canadiennes dont le Musée maritime du Québec. Vérifiez régulièrement auprès des partenaires du réseau muséal de l’expédition Franklin pour connaitre les dernières nouvelles.

* Du nouveau! L’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada a confirmé la découverte du HMS Terror, le deuxième navire de la tragique expédition Franklin entreprise en 1845 pour découvrir le passage du Nord-Ouest. 

Revivez avec nous l’une des plus grandes expéditions de recherche de l’histoire canadienne en vue de retrouver les navires perdus de l’expédition Franklin, une aventure engagée dans l’Arctique voilà 170 ans qui s’est achevée tragiquement.

Cette histoire, qui a inspiré des chansons populaires et des récits de voyage pendant plus d’un siècle, débute en 1845, lorsque l’explorateur britannique sir John Franklin mène une expédition très attendue dans l’Arctique.

Cette mission vise à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques et à découvrir le passage du Nord-Ouest. Avec deux navires, le HMS Erebus et le HMS Terror, et 134 hommes d’équipage, l’expédition Franklin dispose alors du meilleur équipement existant pour s’aventurer dans les eaux arctiques. Trois ans plus tard, sans nouvelles de Franklin, de son équipage et de ses navires, d’innombrables efforts de recherche sont déployés pour retrouver cette expédition qui mobilise l’attention internationale.

La fascination internationale suscitée par cette énigme maritime a redoublé depuis que Parcs Canada et ses partenaires ont découvert le HMS Erebus en 2014 et le HMS Terror en 2016. Les fouilles archéologiques effectuées aujourd’hui dans les épaves, conjuguées à la recherche du HMS Terror qui se poursuit, promettent d’élargir nos connaissances sur le Nord, l’océan et le sinistre destin de Franklin.

Le réseau Franklin

Sur les traces de Franklin, la nouvelle exposition interactive et portative du ROM, permet de suivre les différentes étapes de cette incroyable expédition. Présentée à des moments différents dans dix musées au pays, elle situe les mystères entourant le tragique voyage de Franklin dans le contexte historique des sciences et de l’exploration, examinant les mobiles de l’expédition et les indices laissés par les premiers efforts de recherche. L’exposition fait le lien avec les investigations actuellement menées dans l’Arctique et présente les méthodes et résultats de la recherche scientifique effectuée dans le Nord canadien.

Cette exposition à l’échelle nationale est la pierre angulaire du Projet Franklin, initiative novatrice dirigée par le ROM, en collaboration avec Parcs Canada et le réseau des musées d’histoire. Durant trois ans, le ROM et ses partenaires présenteront la technologie de pointe et les remarquables résultats relatifs à l’expédition Franklin par des activités spéciales, des conférences et une programmation inspirante.

Restez à l’écoute pour découvrir les activités à venir concernant le Projet Franklin.

Participez aux échanges sur le Projet Franklin

#MissionErebusTerror

#HMSErebus

#Franklin

#FranklinFriday

@ROMtoronto

@ParksCanada

@PCArchaeology

Donateurs

L’histoire de Franklin mobilisera les Canadiens grâce à la générosité de donateurs, dont la W. Garfield Weston Foundation, commanditaire de l’exposition; le gouvernement du Canada; l’Arctic Research Foundation; Isles Foundation Incorporated–The John E. Irving Family; la WB Family Foundation; et Andrew et Valerie Pringle. Leur vision permettra à tous les Canadiens et Canadiennes d’explorer cet événement marquant de notre histoire.

Le Musée royal de l’Ontario et Parcs Canada sont les partenaires et les porteurs du projet Sur les traces de Franklin.

Aller à la barre d’outils